Une avancée pour l’hébergement d’urgence des sans-abris

07.04.2022
Les communes genevoises ont finalement débloqué 6,2 millions de francs, ouvrant la voie à une solution de financement des structures d’hébergement d’urgence à Genève.
Le 1er avril 2022, en plein retour de la neige et du froid, le dispositif d’hébergement d’urgence pour les sans-abris perdait un tiers de sa capacité, jetant à la rue près de 200 personnes. En l’absence de financements pérennes, deux sleep-in ont fermé leur portes et le nombre de places d’hébergement à l’hôtel a été drastiquement réduit.

Le problème est récurrent à l’arrivée du printemps. Le Collectif d’associations pour l’urgence sociale (CausE), dont Caritas Genève fait partie, le dénonce depuis longtemps. Cette année, les conditions météo difficiles et les fortes réactions suscitées par la fermeture de ces structures ont probablement joué en faveur d’une solution.

Mercredi soir, l’Association des communes genevoises (ACG) a finalement débloqué un crédit extraordinaire de 6,2 millions de francs qui devrait permettre aux sans-abris de retrouver un toit rapidement. Cette somme vient s’ajouter au million déjà alloué par l’ACG pour 2022 et au 15 millions budgétés par la Ville de Genève, qui coordonne le dispositif.

Adoptée en 2021, la nouvelle Loi sur l’aide aux personnes sans abri – LAPSA clarifie la répartition des rôles entre Canton, Ville et communes, mais la question du financement continue de faire l’objet d’un bras-de-fer entre les différents acteurs.